Home Spotlight Canada’s Top Dog for 2018

Canada’s Top Dog for 2018

1164
0

version française

Multi Best In Show, Multi Best In Specialty Show, Multi Reserve Best In Show Canadian Grand Champion, American Grand Champion Gold

Krisma’s Xman First Class

RATI

The Top Conformation Dog for 2018, the stunning Kerry Blue Terrier!

Xavier came onto the Canadian show scene with a bang, his second weekend out winning his 1st Best In Show. Throughout the year Xavier went on to win a further 37 Best’s, 25 Reserve Best In Shows and 125 Group 1st’s!

ShowScene caught up with Marcel Bourgon, one of Xavier’s owners, and his handler Connie Krohn to chat about their Top Dog year.

How did you choose the shows you attended?

MB: Connie, Trina and I would plan the shows. But in the end it was Judges….Judges……Judges, and when there was only one show in Canada that is where we would go to. Start showing early in the season and finish as late as possible.

CK: Sometimes we would have a choice of several shows to go, with great judges on both panels. In these cases we would look at entry numbers and location. There’s a lot to consider when so much can be at stake!

What was the hardest part of campaigning for a whole year?

MB: That is a difficult question to answer there are so many factors that need to be looked at. As premium lists don’t come out fast enough to plan too far in advance that presented a big challenge, without knowing the judges it was hard to plan.

CK: For me, the hardest part was definitely being away from home, my partner Trina, and my own dogs for weeks at a time. In the past when I have campaigned a dog, I’ve gone to a few fly in shows but mostly stuck close to home and the shows that are usually on our roster.  Living in the prairies, by “close to home” I mean within a 10 hour drive!!  But, they say if you want something you’ve never had before, you need to do something you’ve never done before. So, I committed to Xavier’s campaign wholeheartedly. I am extremely thankful to Trina and everyone who helped her at the shows this past year when I was off on yet another adventure.

How did you keep Xavier fit mentally and physically for your show schedule?

CK: Xavier is not only sound in body but also in mind. There were no problems keeping his head in the game, in fact he loved the dog shows. I think this was in part because he’s very much an Alpha dog and he was always aware of or watching the other dogs, always on his toes. There was never a boring moment at a dog show for Xavier. For his physical conditioning, at home he either went for a bike ride or spent some time on the treadmill. When we were away, I would take him for long walks, in a park if I could find one.

What were Xavier’s favourite things to do when at home?

CK: Just be a dog! He got to run in the big yard, we have an acre fenced. Time off was few and far between so just relaxing and getting dirty was a special treat.

Since there is ample travel involved in such a campaign, what was the best part of being on the road?

CK: I enjoyed seeing new places – let’s face it all we really see are the highways, hotel rooms and show sites, but it was fun for me to see those show sites I had never been to before. Not always fun finding them! I enjoyed seeing how other clubs put on dog shows, and seeing dogs I otherwise would never have had a chance to see. I made some new friends and spent time with new people. 

Further, what was the worst part of being on the road?

CK: The loneliness at times. Another night in another hotel room watching Netflix and eating fast food, with X on the bed as company.  Missing my friends and family back home.

Is there a particular moment during the year that stands out in your mind?

MB: Yes, the show I founded and made successful the SD & G dog Association going BIS and RBIS

CK: Well, obviously the day I got the call from Marcel and was asked if I could take over Xavier’s lead. My first show with Xavier in BC, at a huge show with stiff competition, knowing all eyes would be on us to see how this would pan out. Talk about nerve wracking and being thrown in to the deep end! The despair when we found out our entry at the Calgary September show was missing, and we would be sitting the weekend out. So many moments! 

Is there a particular challenge you faced during the year that stands out in your mind?

MB: Dealing with people I guess and the complicated issue they presented.

CK: When campaigning a scissored breed and essentially grooming it at least 4 days out of every 7, it is easy to fall into the trap of whittling away at the coat, until you have nothing left. I think this is especially true of a coat like a Kerry Blue’s, one that has texture and waves.  Each day the waves lay a little differently and it’s tempting to just take off a little bit! I also used very little product, to keep X’s coat as healthy as possible. Breakage is not your friend. 

This was your first time achieving #1 All Breeds, as a handler and owner describe the feeling you had when you realized you had done it?

MB: Doing the Calculations and the list of remaining shows plus the panels for those shows in Oct, I then knew that Xavier would be number one dog all breed for 2018. I was very, very pleased for both myself and Connie, the hard work that has gone into this campaign is amazing. Many lessons were learned, friends were lost and gained, but overall it was humbling. This is the first time I have owned the #1 All breed dog, in the past I owned and handled Armani the Bichon to #1 Non-Sporting dog 2016 & 2017.

CK: How do you put it into words? Relief? Elation. Disbelief. It still seems unreal.

While it’s only been a few weeks since the year ended, and I am sure the experience is still very fresh in your mind, I have to ask, would you do it again?

MB: Yes I would do it again, and someday I will. This sport has been and is my world for more than 30 years. It’s a thrill every time I walk into a ring showing a class dog or a Special, winning the breed or a BIS, it’s always a great feeling.

CK: Yes, absolutely! The hardest part is spending so much time with a dog and really developing a special bond with it, and then saying Goodbye at the end. 

Thank you Marcel & Connie for allowing us to have a small glimpse inside your incredible year! Congratulations to all on Xavier’s success!!

Owners: Marcel Bourgon, Lois Grier, Cheryl Kabarchuck
Bred by: Lois & Ted Grier, Jana Deaton
Presented by: Connie Krohn & Trina Neil


Multi Best In Show, Multi Best In Specialty Show, Multi Reserve Best In Show Canadian Grand Champion, American Grand Champion Gold

Krisma’s Xman First Class

RATI

Le meilleur chien de conformation en 2018, le Splendide Kerry Blue Terrier!

Xavier est arrivé sur la scène canadienne de Show faisant un entrée remarquable ,à son deuxième week-end,Il gagne son premier Best In Show. Tout au long de l’année, Xavier a remporté 37 autres Best in show , 25  Reserve Best In Show et 125 Premier de groupe!

ShowScene a rencontré Marcel Bourgon, l’un Des propriétaires de Xavier, et sa manieure Connie Krohn pour discuter de leur année Top Dog.

Comment avez-vous choisi les compétitions canine auxquels vous avez participés?

MB: Connie, Trina et moi avons planifiées les compétions canines. Mais finalement, c’était les juges qui orientait notre choix, et quand Il n’y avait qu’un spectacle au Canada, c’est là que nous allions. Nous avons débuté tôt  dans la saison à présenter et nous avons terminé le plus tard possible.

CK: Parfois, nous avions le choix entre plusieurs compétitions  avec d’excellents juges à chaque endroits. Dans ces cas, nous avons évalué Le nombre d’entrée et l’endroit. Il y a beaucoup de choses à considérer quand autant de facteurs peuvent être un enjeu!

Quel a été la partie la plus difficile de faire campagne pendant une année entière?

MB: Il est difficile de répondre à cette question car Il y a tellement de facteurs à considerer  ,comme ”les premium list” NE sortaient pas assez vite pour planifier trop longtemps à l’avance,sans connaître les juges, Il était difficile de planifier. Voilà ce qui représentait un gros défi pour nous.

CK: Pour moi, le plus difficile a été de rester loin de chez moi,  de ma partenaire Trina et de mes propres chiens pendant des semaines. Dans le passé, lorsque je faisais campagne avec un chien, je suis allé à quelques compétitions ,par avion, mais la plupart du temps je suis restée près de chez moi .Résidant  dans les Prairies, par «près de chez moi», je veux dire à 10 heures de route! Mais, ils disent que si vous voulez quelque chose que vous n’avez jamais eu auparavant, vous devez faire quelque chose que vous n’avez jamais fait auparavant. Je me suis donc engagée sans réserve dans la campagne de Xavier. Je suis extrêmement reconnaissante à Trina et à tous ceux qui l’ont aidée aux compétitions de l’année dernière, alors que je partais pour une autre aventure.

Comment avez-vous gardé Xavier en forme mentalement et physiquement durant cet superbe année?

CK: Xavier n’est pas seulement sain dans son corps, mais aussi Il l’est aussi dans son esprit. Il n’y avait aucun problème à garder sa concentration en fait, Il adore les expositions canines. Je pense que c’est en partie parce qu’il est un chien Alpha et qu’il EST toujours sur ses gardes que fait de Xavier  un excellent chien de competition . Il n’y a jamais eu de moments ennuyeux pour Xavier à une exposition canine. Pour son conditionnement physique, à la maison,Il adore m’accompagné en vélo ou Il passe du temps sur le tapis roulant. Quand nous étions sur la route, je l’emmenais faire de longues promenades, dans un parc si je pouvais en trouver un.

Quelles étaient les activités préférées de Xavier à la maison?

CK: Être  juste un chien! Il courrait dans la grande cour, nous avons un acre de terrain clôturé. Les congés étaient rares, donc se détendre et se salir était un régal pour lui.

Comme Il y a beaucoup de déplacements dans une telle campagne, quel était le meilleur atout d’être sur la route?

CK: J’ai aimé voir de nouveaux endroits – voir les autoroutes, les chambres d’hôtel et les sites des expositions, c’est amusant, mais c’est amusant de voir des sites dans lesquels je n’étais jamais allé auparavant. Pas toujours facile de les trouver! J’ai aimé voir comment d’autres clubs organisent des expositions canines et de voir des chiens que je n’aurais jamais pu voir autrement. Je me suis fait de nouveaux amis et j’ai passé du temps avec de nouvelles personnes.

De plus, quel était le pire aspect d’être sur la route?

CK: La solitude parfois. Une autre nuit dans une autre chambre d’hôtel à regarder Netflix et à manger de la nourriture rapide ,en compagnie de Xavier. Mes amis et ma famille à la maison me manquaient.

Y a-t-IL un moment particulier de l’année qui vous revient  en tête?

MB: Oui, d’avoir gagné BIS et RBIS au club au SD & G dog Association, Que j’ai fondé et et que j’ai vu grandir.

CK: Bien évidemment, le jour où j’ai reçu l’appel de  Marcel., IL m’a demandé si je voulais faire partie de l’équipe de Xavier. Ma premiere exposition avec Xavier en Colombie-Britannique, lors d’une compétitions avec une qualité de chiens exeptionnel dans l’enceinte, sachant que tous les yeux seraient rivés sur nous pour voir comment cela se déroulerait. Le désespoir quand nous avons réalisés que  les entrées aux compétitions de Septembre à Calgary était manquant et nous serions assis  tout le week-end comme spectateur. Tant de moments!

Y a-t-il un défi particulier auquel vous avez été confronté au cours de l’année et qui vous revient en tête?

MB: Il est toujours difficile de jongler avec plusieurs  personnes en même temps, cela représente un défi de taille..que tout le monde soit du même Avis et heureux avec toute les décisions.

CK: Lorsque vous faites une campagne avec une race  à ciseaux et que vous le toilettez au moins 4 jours sur 7, il est facile de tomber dans le piège de la taille réduite jusqu’à ce qu’il ne vous reste plus rien. Je pense que cela est particulièrement vrai pour une fourrure comme un Kerry Blue, qui a une texture et des boucles. Chaque jour, les boucles sont un peu différentes et il est tentant de couper un peu plus! J’ai également utilisé très peu de produit pour garder le pelage de Xavier aussi sain que possible. La paresse n’est pas ton amie.

C’était votre première fois que vous atteignez le titre Top  1 toutes races confondues, en tant que manieur et propriétaire, décrivez le sentiment que vous avez ressenti lorsque vous vous êtes rendu compte que vous l’aviez fait?

MB: en octobre ,En faisant les calculs et la liste des expositions restantes  et les juges devant lesquels nous allions présenter, je savais alors que Xavier serait le chien numéro un pour 2018. J’étais vraiment très heureux pour Connie et moi-même, le travail acharné qui fut mis dans cette campagne est incroyable. De nombreuses leçons ont été apprises, des amis ont été perdus et d’autres ont été gagnés, mais dans l’ensemble, ce fut merveilleux !!C’est la première fois que je possède le chien top  1 toutes races confondues .Dans le passé, j’ai possédé et manié Armani le Bichon au titre de Top 1  du groupe des chiens non sportifs en 2016 et 2017.

CK: comment exprimer  toute ses emotions en mots .. le soulagement? allégresse? incrédulité? Cela semble toujours irréel…

L’année s’est terminée depuis seulement quelques semaines et je suis persuadé que l’expérience est encore très récente  dans votre esprit, mais je dois demander si vous le feriez de nouveau?

MB: Oui, je le referai un jour, ce sport est et reste mon univers depuis plus de 30 ans. Lorsque je rentre dans un enceinte  pour présenter  un chien de classe ou un Special, gagnant la race ou un BIS, c’est toujours un sentiment formidable.

CK: Oui, absolument! le plus difficile est  de passer autant de temps avec un chien, de développer un lien privilégié avec lui et de lui dire au revoir à la fin.

Merci Marcel et Connie de nous avoir permis de jeter un coup d’œil à votre incroyable année! Félicitations à tous pour le succès de Xavier !! 

Propriétaires: Marcel Bourgon, Lois Grier, Cheryl Kabarchuck
Élevé par: Lois et Ted Grier, Jana Deaton
Présenté par: Connie Krohn & Trina Neil

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here